Connecting Networks

Articles taggés avec : ZDNet

Fibre : accélération en zones rurales

Le lundi, 20 mai 2019. Posté dans News Rezopole News LyonIX News GrenoblIX

Fibre : accélération en zones rurales

Le gouvernement a enfin approuvé le déploiement de ses trois premiers Appels à Manifestations d’Engagements Locaux (AMEL), représentant 465 000 prises FTTH complémentaires d’ici 2023. « Après avis favorable de l’Arcep, le gouvernement a accepté les engagements pris par les opérateurs au titre de l’article L, 33-13 du Code des Postes et Communications Electroniques pour couvrir en fibre opitque jusqu’à l’abonné (FTTH) les zones rurales des départements de la Côte d’Or (Altitude Infrastructure), du Lot-et-Garonne (Orange) et de 3 des départements de la région Sud PACA (SFR) » a déclaré le ministère de la cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales en fin de semaines dernière.

 

Annoncées lors de la Conférence nationale des territoires en décembre 2017, ces zones AMEL ont été présentées comme « la possibilité offerte aux collectivités locales de bénéficier du déploiement ou de l’extension de réseaux à très haut débit financé sur fonds propres des opérateurs ». L’objectif est d’apporter, à environ 1,5 millions de foyers situés en zones rurales, le haut et très haut débit tout en donnant la possibilité aux collectivités de solliciter directement les opérateurs privés.

Ces trois premières AMEL doivent encore être confirmées par un arrêté ministériel afin de rendre les engagements « contraignants et opposables, exposant les opérateurs à des sanctions financières s’ils ne les tenaient pas ».

 

En avril dernier, certaines associations de collectivités territoriales regrettaient le retard pris par le déploiement des zones AMEL. Cette fronde pourrait donc avoir porté ses fruits… D’autant que le gouvernement a déjà indiqué l’organisation d’une réunion avec « les opérateurs et associations de collectivités afin de tirer un bilan de ce dispositif ». Il invite même « les opérateurs à finaliser au plus vite leurs propositions, en lien avec les collectivités territoriales concernées ».

Un coup d’accélérateur pour le déploiement de ces zones AMEL et plus généralement pour le Plan France THD qui vise à couvrir l’intégralité du territoire en très haut débit d’ici à 2022.

 

 

 Lire l'article

 

Source : ZDNet

 

 

 

 

OSM-FR : petite levée de fonds pour grand projet

Le jeudi, 07 mars 2019. Posté dans Archives Rezopole Archives GrenoblIX Archives LyonIX

OSM-FR : petite levée de fonds pour grand projet

Créée en octobre 2011 afin de promouvoir la collecte, la diffusion et l’utilisation de données cartographiques sous licences libres, l’association OpenStreetMap France vient de réussir sa deuxième campagne de dons. En effet, elle vient d’annoncer avoir récolté 10 081 € auprès de 106 donateurs.

 

OSM France indique sur son blog que cet appel aux dons avait pour « objectif de remettre à niveau et étendre les ressources techniques de l’association. Pour indiquer les améliorations attendues dans les services à la communauté, notre équipe technique avait chiffré 3 paliers (fixés à 4 000, 5 000 et 6 500 euros). Vous avez été 106 personnes à donner pour dépasser tous les paliers et atteindre une collecte de 10 081 euros. [...]

Un premier serveur est en cours de remise à niveau. Les travaux vont se poursuivre dans les mois qui viennent. Nous avons déjà amélioré le service des analyses de qualité faites par Osmose. Maintenant nous pouvons atteindre un rythme quotidien sur le monde entier.

A l’occasion de cet appel aux dons (financiers), des interlocuteurs nous ont également proposé de nouvelles ressources matérielles. […] Enfin, un aspect primordial, de nouveaux bénévoles se sont manifesté pour renforcer l’équipe technique. »

 

Cette campagne lancée mi-novembre permettra donc de rajeunir et renforcer des serveurs fortement sollicités et qui « vieillissent vite et menacent de nous lâcher ».

 

 

 Lire l'article

 

Source : ZDNet

 

 

 

 

« Dommage pour les réseaux »

Le lundi, 07 janvier 2019. Posté dans Archives Rezopole Archives GrenoblIX Archives LyonIX

« Dommage pour les réseaux »

Interviewée par Pierre Col, l’équipe de développeurs indépendants à l’origine de l’initiative « Dommage pour les réseaux » explique pourquoi et comment cette solution a vu le jour.

 

L’objectif de ce projet est de permettre à tous de signaler des infrastructures réseaux endommagées (Internet, Télécommunications, électricité ou encore gaz) sur la voie publique. En effet, une fois que les informations sur les points de vulnérabilité sont collectées celle-ci sont partagées sur le site web dplr.fr puis relayées sur le compte Twitter @ProjetDPLR.

 

L’idée de DPLR provient principalement de deux faits. Le premier, la proposition d’un des contributeurs de créer une carte collaborative des armoires de sous-répartition endommagées. Et le deuxième, le constat - de ces dégradations par beaucoup de personnes travaillant dans les réseaux - intéressait notamment les opérateurs. La mise au point de « Dommage pour les réseaux » permet ainsi de recenser en toute transparence les dommages et ainsi amorcer un suivi des réparations.

 

Si pour le moment il s’agit d’une version Alpha, à terme DPLR permettra aux exploitants d’avoir des yeux supplémentaires sur le terrain. En effet, la philosophie du collectif est que l’outil soit accessible au plus grand nombre : riverains, citoyens, administrations et exploitants. La démarche est clairement une démarche de crowdsourcing.

 

 

 Lire l'article

 

Source : ZDNet

 

 

 

 

 

 

Une fibre optique aux capacités démultipliées

Le vendredi, 05 octobre 2018. Posté dans Archives Rezopole Archives GrenoblIX Archives LyonIX

Une fibre optique aux capacités démultipliées

Le cuivre est dépassé depuis longtemps par la fibre optique, tant en matière de débit que de bande passante. Et elle n’est pas prête de s’arrêter là puisque la fibre ne sera plus mono mais multi-cœurs ! « Demain, il sera possible de loger jusqu’à sept cœurs dans une même fibre » explique Aurélien Bergonzo, directeur technologies, recherche, ingénierie et prospective d’Acome. Elle pourra même avoir jusqu’à 19 coeurs et ainsi atteindre des débits de plusieurs centaines de Gigabits par seconde.

 

La multiplication du nombre de cœurs aura plusieurs impacts. Cela permettra d’augmenter la capacité d’un seul câble de manière significative mais également de réduire la facture de déploiement. Cette technologie multi-cœurs ouvre de nouveaux horizons aussi bien d’un point de vue technique que commercial notamment pour les opérateurs. En effet, ils pourront proposer aux entreprises de nouveaux services adaptés à la demande comme le QoS et le débit.

 

 

Lire l'article

 

Source : ZDnet

 

 

 

 

 

 

 

FaLang translation system by Faboba