Connecting Networks

Les bonnes pratiques pour se connecter à un IXP

Au cours des 10 dernières années, les points d’échange Internet ont été les témoins d’un nombre considérable de changements : mutations technologiques, augmentation du nombre de membres connectés, la diversification des types de membre, etc. Toutes ces évolutions ont permis aux IXP de mieux se faire connaître, d’encourager le trafic local et donc de devenir des infrastructures importantes pour les fournisseurs de services réseau.

 

Cependant, cette popularité entraîne également des problèmes comme la mauvaise configuration des routeurs par les nouveaux membres. « De telles configurations peuvent provoquer des broadcasts indésirables, l’annonce de routes fausses, du flooding d’unicast inconnu et du vol de bande passante. Tout cela peut à la fin impacter l’ensemble des membres connectés sur un IX », explique Masataka Mawatari de Japan Internet Exchange Co. Ltd.

 

C’est pour cette raison qu’un groupe d’opérateurs d’IXP japonnais, BBIX, JPIX, JPNAP, et KDDI ont travaillé ensemble pour mettre à jour le document des bonnes pratiques métier. Développé à l’origine par la communauté JANOG, il y une dizaine d’années, ce document décrit pour un opérateur d’AS les réglages recommandés d’un routeur de connexion à un IXP.

 

Retrouvez l’intégralité de ce document dans cet article de Robbie Mitchell du 31 juillet dernier sur le blog de l’APNIC.

 

Source : APNIC.

 

 

 

FaLang translation system by Faboba